Le plagiat qui secoue la Bloguocouture……

Un bonjour à mon petit lectorat et au nouveau qui passerait par là …..

J’avais prévu un article à paraître aujourd’hui mais, je vais changer sur le sujet. En effet, depuis le 19 janvier dernier la sphère  couture est très remuée par l’article de Vicomte de Boisjoly ou aussi connue sous le nom de Biquette pour ses intimes entre autre par Saki, que je suis fidèlement depuis les débuts de mon blog. Sans reprendre la teneur de leurs articles et pour résumé, il s’agit de plagiat.

Je le fais rarement et c’est peut être un tord, je vais réagir et commenter ce sujet. Il ne s’agit pas la de faire la polémique ou la critique de un tel ou d’une marque mais de ma vision personnel, je laisse à chacun le soin de commenter l’article, aucun commentaire ne sera modéré pas la censure.

Comme vous avez pu le voir à la télé et autre support médiatique, le monde de la couture et du D.I.Y connais un regain d’engouement assez phénoménale. Entre autre depuis la diffusion de l’émission Cousu Main . avant il se cantonnait au magazine et autre support informatique qui avait déjà permis un retour en force grâce aux réseaux sociaux et autre….. Dans le monde de la couture dont je fais partie puisque je blogue, je commente, je suis d’autre blogueuse et que je participe en consommant des produits dit de loisirs créatifs. je couds depuis plus longtemps que je ne blogue, je ne produis pas forcément d’article à chacune des pièces que je couds, très souvent par manque de temps, et aussi parce que comme tout un chacun j’ai une vie, des enfants et un futur mari à m’occuper sans compter les chiens, le chat, enfin bref je m’égare….

images

J’ai commenté sous l’article de Biquette, que le monde de la couture connais aussi ces dérives, la preuve puisque là nous parlons de plagiat, le plagiat d’une marque presque sacré selon certaine, marque starisé pour d’autre etc…

#aime comme marie

Comme tout le monde (moi aussi j’ai eu ma période « mouton ») j’ai acheté un patron, Manufacture, je me suis dit que pour le prix fallait rentabiliser et bien c’est pas le cas et si j’avais été plus attentive je ne l’aurai pas acheté pourquoi en toute confiance je me suis bon L – LL pour les tailles ça le fera, et bien non çà le fait pas , j’avais relevé les deux tailles et j’ai fait la plus grande pour ma maman, moi a priori je rentrait dans le L, j’ai fait les essais sur moi- même lors des coutures intermédiaires arrivée là j’étais trop juste aux manches et aux emmanchures sur  du LL  ça laisse songeur au vu de mes mensurations. Je vous le donne en mille je n’ai pas rentabilisé qu’elle est l’intérêt de dépenser 15 € si tu dois reprendre ou redessiné des tailles…… Maman ne porte jamais sa veste , j’en conclut qu’elle n’est pas non plus à l’aise dedans. de façon j’àchète très peu au indépendant surtout plus de patron pochette, seulement en téléchargeable et qui rentre de ma fourchette de prix. Aime comme Marie n’en fait pas partie.

Je ne suis pas modéliste, mais les points avancés par Biquette me paraisse parfaitement cohérent et pour moi le plagiat est avérée, mais voilà ce qui me fait réagir c’est surtout que ce n’ai pas la première fois, ce n’est pas non plus la seule marque qui en ai accusé, on ne va pas toutes les  citées et encore moins faire leur procès, je ne suis ni juge , ni jury, toutefois comme je l’ai écrit, le plagiat n’est pas accidentelle mais bien intentionnelle et je le rappelle c’est un délit punis par la loi. Bien évidement la blogosphère ne peut se faire avocat, ni plaidé pour les auteurs plagiés, il n’y a que les auteurs qui puissent le faire. Il semblerait que l’information ai été dirigé aux auteurs concernés est-ce un goutte d’eau dans la mer, l’avenir nous le dira…. ou pas. Ne peuvent se targuer de professionnel que les personnes diplômés , ayant reçu des formations valables dans ce sens ou une expérience due à de longue année. Rappelons tout de même qu’il existe de grande école pour ça !

J’ai lu que se qui dérange c’est surtout la non-réaction, qu’aucune réponse ne soit fournis aux clientes qui se sentent floué ou trompé. Moi ce qui m’insurge c’est le manque d’éthique et de conscience professionnelle, le fait qu’on vende un savoir-faire qu’en réalité on ne possède pas

Je sais bien que  de nos jours avoir une conscience c’est un peu surfait, sauf que moi j’y crois, et que j’applique mes convictions au quotidien. Je ne me vente ou ne vend des compétences que je ne maîtrise pas, car à coup sûr ça me retomberait déçu, car tout finis toujours pas se voir et se savoir. Le plagiat en couture n’est pas une nouveauté, le plagiat dans tous les domaines encore moins. Il n’y a aucun secteur qui soit épargné. C’est bien d’ailleurs pour cela que les cabinets en propriété intellectuel existent.

Ce qui est encore plus dommageable pour le monde de la couture puisque c’est une activité qui pourtant permets de créer de façon presque illimités. J’écris bien presque car laquelle d’entre nous ne c’est pas inspirée de sa voisine ou n’a pas été réinterprété à sa sauce la robe d’un grand couturier, ou bien encore reproduit un modèle d’une marque précise en changeant quelques détails. Toutes les blogueuses couture le font, moi la première, aussi la plupart insiste bien sur le fait que ce soit une reproduction ou bien une interprétation du modèle d’untel ou bien qu’elle s’est inspirée de la créa de la copine blogueuse. Il reste primordiale de rendre à César ces lauriers surtout si tu copies sa couronne…..

Le monde de la couture amateur change et pas forcément pour le mieux, en effet j’ai lu et écrit moi-même qu’on en vient à devoir faire, créer et porter le dernier patron à la mode avec forcement le tissus qui va bien, les patrons des indépendants ne sont pas forcément bon marché ca c’est sur, les derniers tissus de chez machin chouette encore moins et moi je ne cautionne pas ce consumérisme. Hors de question d’aller dépenser l’argent que je n’ai pas dans des patrons ou des tissus juste pour être en raccord avec la blogo.

Excusez-moi de le dire mais c’est parfaitement ridicule et en plus pas à la porter des bourses de la majorité des couturières qui jusqu’à présent n’ose pas le dire.

Je suis certains blogs mais pas tous, je ne suis que ce que j’apprécie et surtout  les réalisations / créations qu’importe que le modèle soit dernière mode ou vintage (voir je m’y promène souvent) . J’aime la qualité de leur travail mais parfois leurs échecs ça me permet surtout de progresser ou de me lancer des défis pour faire certaine pièce que je n’oserai pas forcément faire.

Comme je l’ai déjà écrit, c’est à celle qui sortira la pièce à la dernière mode avant les autres, comme dans une court de récré ou il faut être habillé avec tel marque et avoir les chaussures « bidule » pour faire partie des élites. Pour moi la couture est pragmatique, et utile  je ne couds que ce dont j’ai besoin et que ce qui rentre dans mon style vestimentaire, qui se marie avec ma garde-robe et bien évidement qui rentre dans le budget que je m’impose, mettre un prix exorbitant dans son tissus pour faire une très belle pièce pourquoi pas mais d’exception alors.

Je préfère coudre à mon rythme et sans pression, si mes visiteurs n’aiment pas mon univers, ils ne sont pas obligés d’y revenir, quand j’aime une pièce de la voisine je lui dis ou pas d’ailleurs, il est vrai que les couturières ne mettent pas de critiques négatives elles s’abstiennent, de peur de perdre du lectorat ou des « followers », moi la première d’ailleurs ce qui m’amène à me remettre en question.  Pourquoi est-ce que je ne post aucune critique en commentaire est-ce cette peur qui me pousse ou l’envie que la couturière ne soit pas déçu. J’opterais plutôt sur la déception de la couturière car je ne touche pas un lectorat de grande envergure et j’ai très peu de followers, j’en aurai certainement encore moins après, mais bon. c’est une remise en question purement personnelle.

Aussi je vous pose les questions suivantes :

Quel est votre mode de consommation par rapport à votre passion ou votre loisir quel qu’il soit ?

Comment abordez-vous la couture au quotidien ?

Qu’aimeriez-vous voir changer dans la blogoshpère de la couture ?

Moi je vais continuer d’aborder la couture avec ma philosophie afin de consommer de manière utile et intelligente

A bientôt,

Wil.

Publicités

10 réflexions sur “Le plagiat qui secoue la Bloguocouture……

  1. Quel est votre mode de consommation par rapport à votre passion ou votre loisir quel qu’il soit ?
    Mon mode de consommation est plutôt dans une recherche d’économie même si je craque parfois.
    Pour les patrons, c’est vrai que j’en fais une consommation monstrueuse. J’achète tous les patrons américains (sélectionnés selon mes goûts) à leur presque sortie. Suite à des non-rééditions ou des modèles qui ne sont pas restés en stock très longtemps, je ne veux plus louper mes préférés. Pourtant, j’attends patiemment que mon site favori les propose à 2-3$/pièce.
    Pour les tissus, j’achète uniquement en fonction des projets que je prévois (même si parfois j’oublie car j’ai trop attendu) et j’essaie de le faire durant les soldes.

    Comment abordez-vous la couture au quotidien ?
    Au quotidien, la couture, c’est une façon de m’habiller ou de me costumer. Parfois de m’équiper.
    Je n’ai acheté que 3 patrons indépendants et je ne les ai pas encore cousu. L’effet de mode me déplait et tend plus à m’écœurer d’un modèle qu’autre chose.

    Qu’aimeriez-vous voir changer dans la blogosphère de la couture ?
    J’aimerai que cet esprit Bisounours s’estompe. J’en ai marre de voir que tout est joli quand on sait pertinemment que même avec de « belles » marques, on peut galérer des heures.
    Il faut arrêter de cacher les petits loupés pour aider celles qui suivent. Il faut arrêter de dire que c’est beau quand le vêtement ressemble plus à un parachute qu’à une robe de soirée. La marque ne fait pas tout.
    En plus, on trouve de superbes patrons anciens qui n’ont rien à envier aux petits nouveaux. Et ce n’est pas parce qu’ils sont d’origine allemande ou américaine qu’ils ont la peste.
    Bref, j’en ai marre de ces faux-semblants et de cette hypocrisie juste pour un nom de marque.
    Je croyais innocemment que coudre, c’était se créer son propre style et pourtant, je constate toujours que ce n’est que du m’as-tu-vu-avec-le-dernier-truc-à-la-mode.

    Aimé par 1 personne

  2. Alors pour répondre a tes questions :

    1) Mon de consommation est assez variable selon mes envies! Avant j’achetais. Burda tous les mois que les modèle me plaisaient ou non mais j’me disait que c’était bien d’avoir des « basiques » 4 ans de Burda j’estime avoir de quoi faire!! Ensuite j’ai eu envie de tester les patrons indépendants français notamment mais aussi anglais et américains, et je continuerais si les modèles me plaisent! En général c’est pas parce qu’un patron est a la mode que je l’achète, y’a des coupes et des styles qui ne me vont pas, donc j’achète pas!

    2) Au quotidien, je porte toujours une fringue handmade. Quand mes filles sont nées j’ai fait le tri à chaque fois, plus envie d’être aussi « originale » que j’ai pu l’être avant, du coup j’ai plus grand chose… Et la plupart des choses que j’ai cousu avant je les ai offertes!! En gros je coud pour m’habiller au quotidien, et quand je trouve un bon basique, je m’en fait plusieurs versions. J’ai plus autant de temps et d’envie qu’avant donc j’me fait plaisir entre autre avec du simple mais efficace!!

    3) Alors je trouve qu’il y a beaucoup de critiques, d’envie ou de jalousie envers d’autre blogs, certes on est pas au pays des bisounours (et je suis bien loin d’être comme ça) mais c’est pas la vrai vie, ça reste une vitrine, du moins pour moi, où on écrit et fais ce qu’on veut! On parle de surconsommation, mais et alors, chacun se fait plaisir comme il veut… La couture peut être un loisir, un exutoire, une drogue et j’en passe!!!

    Quant a la polémique du plagiat, je rejoint la plupart des personnes qui pense que Marie a plagié. Il y a quelques années j’avais déjà des doutes comme d’autres blogueuses mais jusqu’à présent je n’avais jamais acheté ses patrons, pas mon style. J’ai finalement craqué pour la mini et son mini prix que j’ai trouvé vraiment pas mal (4 a mon actif) et la combi que j’ai toujours pas faites et que je ferais quand même, ce qui est sûr c’est que j’en achèterais plus d’autre! Et forcément avec sa réponse qui n’en est pas une elle perdra des clients, mais bon a quoi s’acharner, la roue tourne, et on paie toujours…

    J'aime

    • Chère Angélique,
      J’apprécie que tu es pris le temps de répondre à mes questions.Comme je l’ai écrit, je ne veux pas alimenté la polémique, chacun est libre de juger par soi-même, de réagir ou de poursuivre on chemin. Le choix de mes questions est à un réel rapport à l’approche de la couture, de sa couture et de ta passion qui est pour à mon sens bien plus pertinent que le reste. Développer ses goûts, affiné ses choix selon ses envies, partager un savoir-faire ou son expériences personnelles apporte à soi-même mais également à autrui. Je te rejoins un blog reste une vitrine et doit le rester.
      Merci beaucoup et au plaisir de lire tes prochains articles.
      Wil.

      J'aime

  3. Je trouve que tes questions sont intéressantes car elles ont pour but de faire réfléchir aux pratiques. On est parfois pris par l’action de coudre et on en oublie de se demander comment on coud et comment on souhaiterait coudre. Or c’est important car sinon il n’y a plus trop de sens derrière l’activité.

    Je ne vais pas te répondre car j’ai encore peu d’expérience en couture et en blogosphère et je suis en phase de réflexion et de changement de mes pratiques. Pour moi le gros point positif de cette affaire « Aime comme Marie », c’est que les gens se questionnent. 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Zut j’ai oublié le plus important à mes yeux dans ton article: pourquoi ne critique-on pas?

    Il m’arrive parfois de ne pas aimer un vêtement, de trouver qu’il ne flatte pas la silhouette de son propriétaire ou que la réalisation n’est pas au top. Mais je ne le dis pas. Simplement parce que dans la vie de tous les jours, je ne le dirais pas non plus à moins qu’on me demande un avis sur la question. Si la personne demande de l’aide, je trouve qu’on peut donner son avis dans le but de l’aider à progresser. Si elle n’en demande pas, on va la vexer, la décevoir et peut-être dégouter un débutant de la couture avec un avis non sollicité.
    Coudre est un loisir, alors si la personne est contente pourquoi risquer de gâcher son plaisir?

    Par contre, pour un patron ou une marque je trouve que c’est important que les blogueurs donnent un avis franc. Ça permet aux autres personnes de savoir à quoi s’attendre.
    Visiblement ce n’est pas toujours le cas. Peut-être que personne ne veut être celui qui va critiquer une marque qui a la cotte. Peut-être que les personnes n’ont pas assez confiance en leurs capacités et se disent que c’est leur faute si ça ne marche pas bien. Peut-être que l’on a été sollicité pour un test en avant première et que l’on n’ose pas déplaire à la personne ou risquer de ne plus être choisi pour les tests…

    Aimé par 1 personne

    • j’ai lu avec intérêt tes commentaires, c’est vrai qu’il paraît que la critique est toujours facile mais rarement aisé, et que personne n’a envie de vexer son voisin. C’est parce qu’un critique utile doit être constructive pour être un bon moteur à celle ou celui qui la reçoit et la c’est vraiment tout un art …..

      J'aime

  5. je découvre ce jour ce blog, avec intérêt.
    pour répondre aux diverses questions et en vrac : je couds depuis « toujours » sans jamais avoir appris, je me suis initiée en suivant les indications des patrons, en ne cherchant jamais au delà de mes compétences.
    Je suis soigneuse et opiniâtre c’est ainsi que j’ai progressé.
    Coudre m’a toujours couté plus cher que de m’habiller en prêt à porter courant, mais c’est mon hobby et un hobby n’a pas de prix.
    J’ai une prédilection pour Vogue, qui est moins à mon goût maintenant, et je n’hésite pas à refaire jusqu’à 10 fois le même modèle sans que ça ne se voit en changeant tissu, détail etc.
    Voilà ma réponse et je m’inscris pour suivre ce blog.

    J'aime

  6. Merci pour cet article. Je me sens un peu moins seule dans ma façon d’aborder la couture. Je souhaite que cela reste un loisir utile, c’est à dire que je prenne plaisir à le faire sans que cela me coûte les yeux de la tête. Je comprends parfaitement que l’on succombe à certaines modes, elles sont souvent très jolies. Mais je souhaite garder un rapport raisonné avec ma passion. J’achète Burda mais seulement si il y a au moins 3 ou 4 modèles qui me plaisent ( et sont compatibles avec ma silhouette), j’achète quasiment tous mes tissus en solde (sauf besoin partculier, ce qui est rare) et j’utilise de plus en plus de récup’.
    Ce que je souhaite voir changer dans la blosgosphère? Plus de femmes avec des silhouettes différentes. parfois, ça me déprime un peu (et ça m’agace aussi) de ne voir que des 34/36/38 qui se plaignent de leurs « gros » postérieurs alors que je m’habille en 42.
    Je montre aussi mes échecs et je parle de mes prises de tête couturesques parce que ça fait partie de mon apprentissage.
    Pour ce qui est des « critiques », je les adresse uniquement à mes amies parce que nous nous connaissons bien et qu’elles savent que les réserves que je peux émettre sont toujours pleines de bienveillance et d’amitié. et d’ailleurs, c’est réciproque.
    bref, en vieillissant, j’essaye de faire plus utile, plus économe, plus décroissant tout en gardant une part de fantaisie et de dérapage parce que je ne suis qu’un être humain après tout!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s